ASSURANCE

|

Un Noël pas comme les autres

Pour ce dernier article de l’année, nous avions prévu - il y a quelques mois de cela - de vous parler de ski, de voyages, de repas en famille, et de toutes ces petites choses qui font la magie des fêtes de fin d’année. Et puis, la pandémie s’est invitée dans l’équation, amenant les uns et les autres à totalement repenser cette période clé de l’année. Entre désir de fête, précaution, solidarité et … quelles tendances se dessinent pour ce Noël si particulier ?

Pour ce dernier article de l’année, nous avions prévu – il y a quelques mois de cela – de vous parler de ski, de voyages, de repas en famille, et de toutes ces petites choses qui font la magie des fêtes de fin d’année. Et puis, la pandémie s’est invitée dans l’équation, amenant les uns et les autres à totalement repenser cette période clé de l’année. Entre désir de fête, précaution, solidarité et … quelles tendances se dessinent pour ce Noël si particulier ?

 

Pas un, mais DES Noëls

Dans le contexte actuel, difficile de festoyer en grand nombre. Et bien, festoyons plus, en petit comité ! Ce ne sera pas un, mais des repas de Noël, pas un, mais des Réveillons de fin d’année (et cela peut aussi s’appliquer à la Fête de l’Escalade, à la galette des Rois etc. etc.). L’occasion de prendre le temps de se parler, d’échanger, de savourer ces moments de vie.

Ainsi en Suisse « Trois sondés sur quatre s’attendent à ce que la période de Noël soit différente cette année. » [1]

Même son de cloche en France où «plus de six Français sur dix fêteront Noël d’une façon totalement différente des autres années (63%). En moyenne, ils se réuniront à 6 personnes, voire moins ».[2]

 

Des cadeaux écolos, éthiques, solidaires, locaux

Pour ce Noël 2020, une autre tendance se dessine : offrir, oui, mais différent. Moins, mais plus « utile ». Moins cher, mais plus qualitatif. Moins international, mais plus solidaire. Bref, offrir quelque chose qui fait du sens, non pas seulement pour celui qui le reçoit mais également pour celui qui l’offre, en aidant au passage, autant que faire se peut, celui qui l’a créé.

Les « hottes de créateurs engagés » , les « marchés de noël éthique en ligne », les « 20 idées de cadeaux suisses » et autres alternatives similaires fleurissent depuis quelques jours sur les plateformes digitales, apportant ainsi une réponse alignée  avec les aspirations de la population suisse.

Car « Près de la moitié des Suisses (49 %) prévoient de dépenser jusqu’à 200 CHF, soit environ un tiers de moins que la moyenne des années précédentes. 80% des personnes interrogées ont déclaré ne pas vouloir acheter de cadeaux de Noël à l’étranger. »

 

 

Casser les rituels et s’autoriser un peu de « flexibilité » : et si c’était ça la solution pour un Noël 2020 réussi ?

Comme le mentionnait Isabelle Raboud-Schüle dans l’émission de la Matinale sur RTS « Les solutions pour fêter Noël sont très variées. Car l’image que l’on de la fête de famille sont des images surtout héritées du XIXème, la fête bourgeoise de la famille fêtant Noël autour du sapin, à une table. Mais il y 1000 autres façons de fêter Noël ! »[3] Et remonter dans le temps nous prouve cela.

Car « Noël est devenu quelque chose de réglementer, plus identitaire, au XIXème siècle et a été revendiqué de maintes manières. Finalement, chaque famille a trouvé ses rituels dans ses couches épaisses de tradition et on aime répéter chaque année la même chose, retrouver quelque chose de connu, ça nous rassure dans cette période de fin d’année. »

Alors qu’on se rassure, « on va de toute façon marquer le coup ! La symbolique est là, on ne passe pas à côté.» dixit l’ethnologue.

On fera juste fi des négociations sur le côté de la famille qui aura la chance d’être « élu » pour le repas du 25, sur qui inviter ou ne pas inviter, à qui offrir des cadeaux ou ne pas en offrir, quid du plan de table, entre autres questionnements et tensions qui, soyons honnêtes, flottent toujours un peu à l’approche du Jour J. Et si, finalement, ce Noël ne pouvait pas être tout simplement « serein » ?

 

Autorisons-nous à plus de flexibilité, relâchons la pression, et profitons !  

 

C’est sur cette note optimiste que nous concluons cette article, l’occasion pour nous de vous fêter d’excellentes fin d’années, quelle qu’en soit la forme !

__________________________

Sources :

[1] https://www.swiss-retail.ch/fr/news-fr/perspectives-daffaires-moroses-pour-noel-2020/

[2] Sondage Odoxa : http://www.odoxa.fr/sondage/un-noel-pas-comme-les-autres/

[3] https://www.rts.ch/play/radio/la-matinale/video/pourquoi-nol-est-il-important–interview-disabelle-raboud-ethnologue-et-directrice-du-musee-gruerien-a-bulle-video?id=11797039

Partager cet article

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter PSPI pour ne pas rater aucun conseil de nos experts en matière de protection

A lire également

ART

Héloïse, notre spécialiste Fine Art, nous raconte « son » artgenève.

Fin janvier, Palexpo a opéré sa mue, l’une des premières de l’année. En cause ? Artgenève. Habituée
COLLECTION

Nouveau service pour les propriétaires de chevaux

Nouveau service à destination des propriétaires de chevaux. Rayan Ouafi, spécialiste santé internationale et Héloïse Decrocq-Mosnier spécialiste
INTERVIEW

Conversation avec Denis Houlès, créateur de collections de vins sur-mesure

Qui sont les collectionneurs de vins ? Pourquoi collectionnent-ils ? Comment protéger leurs grands crus ? Denis
Newsletter
Recevoir les conseils de nos experts

*En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité